Je vous disais la semaine dernière qu’on est enfin devenu propriétaires.

Cela fait déjà 2 semaines que nous avons signé et depuis, j’ai cette petite chanson de Maxime Le Forestier dans la tête, sauf que je remplace « bleue » par « rose ». Car oui, notre maison est rose et adossée à une colline, dans un petit village de Haute-Saône.

Pour vous en dire plus, c’est une maison des années 30, assez typique de cette époque, avec un sous-sol semi-enterré, un rez-de-chaussé, un premier étage et encore des pièces mansardées sous les combles. En tout, on a entre 120 et 160 m² habitables (il faut que je refasse des plans avec des mesures plus précises pour être certaine), ce qui va nous changer grandement de notre appartement dans Vesoul. En plus, on a un terrain attenant de 1500 m², avec un potager et pleins, pleins, pleins de fruitiers (il va falloir que l’on fasse un inventaire), et aussi un garage-atelier-bûcher séparé de la maison, ainsi qu’un ancien poulailler-clapiers à lapins…  Bref, de quoi faire !


Allez, je vous propose une petite visite de l’intérieur, avec des plans, mais sans photos…

Le sous-sol

Donc, nous avons un sous-sol semi-enterré, auquel on peut accéder uniquement par l’intérieur de la maison. Une fois « en bas », le sous-sol est divisé en 4 parties :

     – l’ancienne buanderie tout à droite, qui sera aussi notre future buanderie à terme ;

     – une cave en terre battue, qui va rester telle quelle et dans laquelle on stockera certainement pleins de choses ;

     – une cave en terre-battue, avec plusieurs bacs où l’ancienne propriétaire stockait patates, betteraves et charbon (dans des bacs diufférents, hein !), qui va devenir notre chaufferie.

     – un cellier, tout à gauche, qui va rester un cellier, pour stocker bocaux, pots de confiture et bouteilles de vin !

Le rez-de-chaussée

On accède au rez-de-chaussée de la maison par 5 petites marches extérieures qui forment un petit perron.

Une fois dans l’entrée, nous avons sur notre droite un petit cagibi-placard à manteaux-chaussures, les seuls et uniques WC de la maison, puis l’escalier qui descend à la cave et enfin l’escalier qui monte à l’étage. A l’achat, il existait une cloison qui séparait l’entrée de l’escalier, pour garder un maximum de chaleur au rez-de-chaussée (oui, on va parler chauffage dans nos travaux), mais on l’a abattue aussitôt (ou presque) qu’on a eu les clés, et ça change tout !

 

 

Le premier étage

A l’étage, nous avons une salle de bain et trois chambres, deux grandes et une un peu plus petite, avec pleins de fenêtres, et hautes de plafond !

Et puis, on a aussi l’escalier qui monte dans les combles…

 

 

Dans les combles, nous avons encore deux pièces mansardées aménagées, et deux greniers, un de chaque côté de l’escalier.

 

Voilà pour la visite, je crée prochainement un album photo « Maison » pour vous montrer des photos de l’intérieur, et je reviendrai bientôt vous parler travaux…

Et si j’arrive un jour à faire un plan de l’extérieur, je viens vous en parler !

 

 Edit du lendemain soir : ça y est, j’ai créé un album photo pour notre maison, où vous pouvez découvrir quelques photos avant travaux.