Noël approche, me donnant une raison supplémentaire de manger du chocolat (après les crampes, le besoin de magnésium de réconfort, de thé avec un carreau…). Car que seraient les fêtes de fin d’années sans une quantité certaine de chocolat à avaler ? Pour ne rien vous cacher, j’ai encore en stock quelques 6 ou 7 tablettes de chocolat pâtissier différents pour cuisiner très prochainement !

Mon petit péché du moment, quand je suis en train de faire les courses avec une petite faim, c’est de grignoter des Kinder Country au goûter. C’est addictif ces petites choses là : une fois un avalé, je ne peux pas m’empêcher d’en manger un deuxième, puis un troisième… C’est que c’est drôlement bon, mais pourquoi faut-il que cela vienne en si petite quantités ? Ce constat fait, je me suis dit que je n’avais qu’à en faire à ma façon.



Ingrédients : une tablette de chocolat pâtissier au lait caramel – une tablette de chocolat blanc pâtissier – une grosse poignée de céréales*

Préparation :

     1. Faire fondre au bain-marie la moitié de la tablette chocolat au lait-caramel. Avec un pinceau, en étaler  une couche régulière dans les moules à tablettes. Mettre à refroidir un moment au congélateur.

     2. Faire fondre au bain-marie la tablette de chocolat blanc. Ajouter les céréales et bien mélanger. Répartir équitablement dans les moules. Égaliser la surface et remettre au congélateur jusqu’à ce que le chocolat ait figé.

     3. Faire fondre au bain-marie la deuxième moitié de chocolat au lait-caramel. Avec un pinceau, étaler en une couche uniforme sur les tablettes. Replacer au congélateur jusqu’à ce que le chocolat ait figé.

     4. Démouler les tablettes, les conserver au frais dans une boîte hermétique.

* Dans les Kinder Contry, il y a surtout du blé et du riz soufflés, mais n’en ayant pas sous la main, j’ai fait avec ce que j’avais, c’est-à-dire des flocons d’avoines et d’orges avec quelques noix en morceaux