Ou comment je suis à la bourre et je n’arrive plus à faire grand chose depuis que j’ai repris le boulot !

Oui, je sais, ça fait un titre à rallonge, mais il fallait bien un sous-titre aussi long pour l’expliquer !
Je n’ai pas trop le temps ni trop l’envie de cuisiner en ce moment, ajoutez à cela un long week-end à préparer le mariage et retrouver des copains à Nancy et hop ! Je n’ai pas cuisiné du tout la semaine dernière, mais je vais essayer de me rattraper : cette recette aujourd’hui et une autre lundi, mon retard sera rattrapé… Pour la suite, on verra comment j’arrive à me débrouiller !

Cet été un jour où j’étais chez eux, ma Môman  a préparé des joues de lottes et j’ai adoré, fondant, goûteux et tout et tout… a partir de là, je n’ai plus eu qu’une envie : en faire moi aussi ! Mais impossible d’en trouver à Vesoul, ni chez le poissonnier du marché, ni dans les étals des supermarchés. J’étais triste, jusqu’à ce mercredi soir où, m’apprêtant à acheter des pavés de saumon (le saumon, c’est le poisson que je fais le plus souvent), j’en ai enfin vu. Inutile de vous dire que je me suis jetée dessus (il ne fallait pas que quelqu’un les achète avant moi). Après cela, un peu de réflexion, un petit coup de fil à Maman pour la cuisson et hop ! Mon plat de la semaine dernière fait cette semaine était réalisé !

Ingrédients (pour 4 personnes) : 300 g de riz rond – 1 oignon – 2 gousses d’ail – 40 g de beurre – 15 cl de vin blanc – 1 l de bouillon de légumes – huile d’olive – sel -poivre – parmesan fraîchement râpé – 16 belles joues de lottes

Préparation :

      1. Éplucher l’oignon et les gousses d’ail. Les émincer très finement. Dans une grande poêle, faire revenir à feu très doux l’oignon et l’ail dans un peu d’huile, jusqu’à ce qu’ils soient translucides.

      2. A ce moment là, ajouter le riz et le brasser très régulièrement jusqu’à ce qu’il soit lui aussi translucide. ! Attention ! Le riz ne doit pas brunir.

     3. Lorsque le riz est translucide, ajouter le vin blanc et mélanger très régulièrement. Lorsque celui-ci est évaporé, ajouter une louche de bouillon, en continuant de brasser. Rajouter du bouillon louche par louche lorsque tout le liquide dans la poêle s’est évaporé. Le riz est cuit lorsque le mélange est crémeux mais le riz un peu ferme. Arrêter la cuisson, ajouter 20g de beurre, bien mélanger et réserver.

     4. Dans une grande poêle, sur un feu vif, mettre à fondre le reste de beurre, saisir les joues de lotte sur les deux faces. La cuisson est rapide, les joues ne doivent pas être trop cuites. Les ajouter au risotto et servir avec du parmesan.

Bon, dans un vrai risotto, on n’arrête pas de brasser et c’est ce qui fait que le risotto est crémeux. Pour ma part, comme j’ai un planning très chargé, je ne le brasse que de temps en temps et, même si ce n’est pas ultra velouté-crémeux, c’est bon quand même !